brûlot

Ciné-Cadeau: De l’infantilisation des adultes à l’idiocratie

C’est le moment de s’attaquer à un monument de la culture québécoise. Non, pas Gilles Vigneault. Pas Yvon Deschamps. Pas Lynda Lemay.

Ciné-Cadeau.

Ciné-Cadeau cette mascarade annuelle de Télé-Québec qui nous présente des p’tits comics pour nos enfants, mais que c’est les adultes qui capotent sur Facebook quand la programmation sort!

Eille, vous avez quel âge?! Parce que les jeunes, eux, ils s’en sacrent, on s’entend. Ça trend pas sur TikTok, la programmation de Ciné-Cadeau.

La toune la plus populaire sur TikTok en ce moment c’est Wet Ass Pussy de Cardi B. Pas l’impression que c’est le même public cible que Bach Et Bottine. Ce serait plus Bareback et Bottine si je me fie aux intérêts des jeunes de nos jours.

Non, c’est des adultes qui se disent: enfin, je vais pouvoir prendre une pause de ma vie de marde pour regarder quelque chose à la hauteur de ma capacité intellectuelle: Les aventures de Capitaine Bobette!

Imaginez ce monde-là dans la vraie vie. Des adultes qui trippent sur des dessins animés pour enfants.

Mon fils de 10 ans adore Capitaine Bobette. Mais savez-vous c’est quoi l’affaire avec mon fils de 10 ans?

Il a dix ans!!

Imaginez ce monde-là dans leur travail au jour le jour. Des gens qui s’émerveillent devant une histoire de p’tit renne au nez rouge.

“Ohhh, y’est tu cute avec son nez rouge”.

Pensez-vous qu’ils ont la capacité mentale de résoudre des problèmes complexes, ce monde-là qui est pris dans leurs paradigmes arriérés?

C’est sûr que c’est eux qui trouvent que “dans l’fond, un fax, ça fait la job”. C’est sûr que ce sont ces génies-là qui ont eu l’idée de régler le problème de ventilation dans nos écoles en disant: “ben, on a juste à ouvrir les fenêtres”.

C’est à ce monde-là qu’on devrait confier le destin de nos démocraties?

Vous savez ce qu’il y a de commun avec les gens de ma génération et les suivantes? On a tous connu l’échec du modèle québécois, pis on a tous connu Ciné Cadeau.

1 + 1.

Depuis 1982 que ça existe. Depuis 1982 qu’on est condamnés à vivre les mêmes souffrances. C’est ce qui transcende toutes les générations: nous sommes soumis au joug tyrannique de la nostalgie bonbon.

Quand j’étais petit, savez-vous ce qui jouait à Ciné Cadeau?

Les douze travaux d’Astérix.

Pis cette année?

Les douze travaux d’Astérix.

Et là je vais vous voler le punch de 90% du contenu de Ciné-Cadeau: Les Gaulois gagnent à la fin.

Tin. Ça va vous faire plus de temps pour lire «discours de la servitude volontaire» d’Étienne de La Boétie.

Sérieux, le directreur/trice de la programmation de Ciné-Cadeau, sérieux.. On s’entend que ça doit être assez tranquille au chapitre du stress de performance ce job-là.

“Hmmm, Peter, le chat pas de queue, je mets ça le 21 ou le 27 décembre?”

Et on paye ça avec nos taxes! Il fait ça sur le coin de la table en novembre, pis après il s’en va en voyage dans des paradis fiscaux pendant l’temps des fêtes.

Qu’est-ce que ça dit sur nous, qu’on trippe autant que Ciné-Cadeau nous passe les 12 travaux d’Astérix, qui joue chaque année depuis 40 ans? Si ça t’excite tant que ça les 12 travaux d’Astérix, pourquoi tu l’as pas enregistré sur ton VHS en 1989? Pourquoi tu l’as téléchargé sur Limewire en 2002? Pourquoi tu l’as pas enregistré sur ton enregistreur numérique en 2012? Pourquoi t’allais pas l’écouter sur YouTube en 2016?

Allo.

La télé sur demande? Non?

Allo.

Pourquoi vous attendez que le gouvernement s’occupe de ça pour vous? Pis c’est pas comme si ça avait des vertus pédagogiques. On a-tu moins de bureaucratie parce qu’on a regardé les 12 travaux d’Astérix quand on avait 8 ans? Non. On vit dans l’enfer de la bureaucratie.

Pis après on se demande pourquoi nos jeunes de nos jours dans Occupation Double sont pas capable de nommer les capitales du Québec et du Canada. Après une analyse rapide de la programmation de Ciné-Cadeau, il n’est mentionné nulle part le nom de nos capitales. Même pas dans Astérix chez les Indiens.

On se dirige tout droit vers la fin du monde. Dans 35 ans, dans OD Atlantide, d’après moi, c’est le nom de leur pays que nos saucés du futur ne sauront pas. L’infantilisation des adultes nous mène tout droit vers une idiocratie.

“Ah mais vous avez perdu votre coeur d’enfant”

Euh oui! Si j’avais encore mon coeur d’enfant, il ne serait pas capable de pomper tout ce sang pour alimenter mon cerveau et éventuellement résoudre des problèmes complexes, comme comment faire fonctionner la sacrafasse de minuterie sur mon four. Ou comment regarder des choses plus intelligentes que Bob L’Éponge.

Je pense qu’on est dû pour un grand reset de Ciné-Cadeau. Parce que comment peut-on s’indigner du sort du monde quand on est hypnotisé par une éponge animée qui fait des pirouettes.

“Ah regarde, l’éponge a fait une pirouette”.

Vous ne vous rendez pas compte qu’ils font ça pour mieux nous contrôler? Du pain et des jeux comme disait Jules César dans Astérix aux Jeux olympiques. C’est ça que c’est Ciné-Cadeau.

Y’est temps qu’on allume et qu’on ferme la télé.

4 comments

Laisser un commentaire

  • Ben voyons…

    L’auteur ne comprend pas le sens de “tradition”, l’effet du collectif ? Ben oui, on peut l’écouter N’importe quand, mais là, on l’écoute tout en même temps.

    Et parce qu’on les connait par coeur, on n’a pas besoin d’être concentrer. C’est du “low brain task” et ça, c’est nécessaire.

    Heureusement, l’auteur est libre de faire autre chose. Il peut repasser son costume de Grinch en lisant “Le Prince”, si ça lui chante.

  • Il existe effectivement assez de films d’animation pour ne pas nous remettre les mêmes en boucle tous les ans… pour le reste, du pain et des jeux- vous devriez critiquer les chroniqueurs sportifs qui nous parlent de hockey ad nauseam 18 mois par année et qui ont besoin d’être 6 autour d’une table pour analyser le match une fois qu’il est terminé et que tout le monde connaît le résultat!

  • Ça s’appelle Ciné-Cadeaux par pour rien : t’allumes ta télé, tu zappes, tu tombes sur Télé-Québec avec en prime Astérix et Cléopâtre. Un cadeau inattendu que la vie t’offres payé avec l’argent de tes impôts, toi chose !

  • De toute façon, Télé-Québec est rendu un ramassis de wokes. La preuve : ils ont retiré Astérix et les Indiens de la programmation de cette année, bande de pas de colonnes! Sûrement pour plaire aux mêmes braillards qui ont fait brûler le livre de ce film en Ontario. C’est pour cette raison que cette année, je boycotte Ciné-Cadeau!

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.