Il faut abolir le participe passer

Oyez Oyez!

Jarnicoton!

A goupil endormi rien ne chet en la gueule.

À imaginer vos faces de crapet-soleil, on dirait que vous ne comprenez pas ce que je viens de vous dire?

À moins que vous soyez né en 1632, c’est normal. Parce que ce n’est pas l’accent du lac, ça, c’est de l’ancien français, bonnes gens. Il n’y a rien de la grammaire de l’époque que vous pourriez comprendre.

Et c’est pas parce que vous êtes niaiseux.

C’est parce que les règles ont changé… et parce que vous êtes niaiseux.

Pourtant, il y a du monde qui capote ben raide parce que L’Association québécoise des professeurs de français demande au ministère de l’Éducation de revoir les critères de correction sur les participes passés. Ils veulent que tous les participes passés employés avec l’auxiliaire « avoir » restent invariables.

Quoi?

Plus besoin d’accorder les participes passés!

Laissez-moi être aussi direct qu’un complément d’objet placé après… j’embarque! J’en veux! Prenez-le mon argent!

Pourquoi je pleurerais sur la disparition d’une règle aussi archaïque?

C’est Clément Marot, le poète officiel de la cour de François Ier au 16e siècle qui aurait inventé cette règle-là. Mais même au 18e siècle, on trouvait déjà que c’était archaïque. Voltaire aurait dit à l’époque : « Clément Marot a ramené deux choses d’Italie : la vérole et l’accord du participe passé… Je pense que c’est le deuxième qui a fait le plus de ravages! »

Voltaire!

Alors si Mathieu Bock-Côté me dit en 2021 que de changer les régles de participe passé, c’est l’équivalent d’un génocide culturel, je m’en bats la gonade!

Est-ce que Mathieu Bock-Côté a dit ça? Je n’en sais rien, mais je ne sais pas non plus si Voltaire a vraiment dit la phrase d’avant.

Ce n’est pas là l’important.

L’important c’est que la règle actuelle date du 16e siècle. Savez-vous ce qui date du 16e siècle aussi?

La syphilis, sacrifice!

Est-ce pour ça que les gens disent que les participes passés c’est comme un pourtour purulent, il ne faut pas toucher à ça?

Pourquoi pas?

“C’est du nivellement par le bas”.

Euh non. Vous viendrez dans une piscine avec moi, moi je vais vous le montrer c’est quoi du nivellement par le bas. Glou glou glou.

Ça sent la jalousie à plein nez. “Moi je me suis fait chier avec ça quand j’étais jeune, alors vous aussi, faites-vous chier”.

C’est juste ça, avouez.

Avouez!

Les réacs qui ne veulent pas avoir à réapprendre des choses.

Le même genre de monde qui attendent que la mode de Facebook passe.

“Moi dans mon temps”…

Je t’arrête là, le vieux. Si tu pars avec “Moi dans mon temps”, y’est écoulé ton temps! Tic-toc, tic-toc, tic-toc… DRIIIIIIING

Finito.

Selon ta logique, parce que dans ton temps, on marchait 10 km pour aller à l’école, on devrait annuler le transport scolaire par autobus? N’importe quoi.

Je vais dire un mot choquant là… attention.

Paradigme.

Oui, je l’ai dit, paradigme. Il faut changer de paradigme! Il est temps qu’on arrête de faire les choses d’une certaine façon parce que les choses ont toujours été faites de cette façon.

Parce que là, nos jeunes vont lâcher l’école. C’est ben que trop compliqué.

« Vous avez juste à remplacer par mordre ou mordu »

Eille! On n’est pas des animaux !

Pourquoi les jeunes se casseraient le bécique sur quelque chose qui n’est même pas logique? C’est déprimant. Démoralisant. Démotivant.

Ils se disent: “Quant à ça, je vais aller travailler au dépanneur, au Dollorama ou pire, au Pied de cochon! Imaginez… peut-être qu’un potentiel génie en biochimie moléculaire qui aurait pu sauver la planète a pas réussi son DEC parce qu’il a poché son cours de français. Il emballe des concombres au Provigo à place.

Bel societer!

On vit dans un monde imparfait qui est en train d’abolir le futur simple à cause des erreurs du participe passé, comme dirait sûrement un slammeur de bas étage.

La planète est à feu et à sang, et on passe des heures avec l’auxiliaire avoir.

Imaginez le nombre de pages de Besherelles qu’on va sauver en éliminant cette règle-là. Vous savez qui s’étouffe avec ces pages-là une fois qu’on les a mises aux vidanges?

Des pages qui sont recyclées en papier hygiénique. Nos toilettes s’étouffent avec, ça fait du dégât, faut appeler un plombier et ça coûte cher!

Tant qu’à apprendre l’accord des participes passés avec l’auxiliaire avoir, ils pourraient faire des choses plus intelligentes. Lire Proust. Réciter pi jusqu’à la 312e décimale. Apprendre la citoyenneté québécoise.

Tokébakicitte.

Ben non. Pourquoi vous pensez que les jeunes utilisent plein de mots en anglais pis les accordent pas?

Ç’a ma trigger.

Tu l’as dead.

Tu m’as pas text back.

Pourquoi vous pensez? C’est parce que yolo! Ils ont pas le temps de niaiser avec les accords. Ils n’ont qu’une vie à vivre. Et nous on les regarde de haut en se disant: sont donc ben niaiseux de ne pas vouloir apprendre ça.

C’est eux qui ont raison! Et vous voulez qu’on les cloue au pilori?

Over my dead body. Je vous le dirais bien en latin, mais je l’ai pas appris dans nos écoles. Ça s’enseigne pu d’ad mare usque ad mare.

Ça aussi vous êtes nostalgique de ça, le latin? Ben si vis pacem, para bellum, sacrafasse.

Vous voulez protéger le français, mais l’avez-vous vu, le français?

À qui ça tente d’apprendre une langue avec des règles fuckées comme ça? Quant à ça, je vais apprendre le chinois, au moins ça va me permettre de lire les instructions de mon épluche-patate électrique.

Et tant qu’à changer les participes passés, je dirais pas non à ce que les si commencent à manger les raies.

Miam miam miam! C’t’assez bon avec du beurre noisette pis des câpres.

Pourquoi pas? Ça nous permettrait d’arrêter de juger les trolls sur Facebook juste par leur grammaire et enfin les juger sur la base de leurs photos de profils.

Je suis pour l’invention de nouveaux mots aussi. Y’est temps qu’on arrête de vivre dans le passé. Et si vous n’êtes pas d’accord, vous viendrez me le dire en présentiel, juste pour voir.

3 Comments

Hugo 24 novembre 2021 Reply

Je suis d’accord avec n’importe quoi. Tant que moi je puisse maintenant dire « bon matin' » sans me faire juger.

Dansle Courriel 24 novembre 2021 Reply

Impossible de lire sans la voix du Olivier fâché.
Merci.

Tim 25 novembre 2021 Reply

« Vous savez qui s’étouffe avec ces pages-là une fois qu’on les a mis*es* aux vidanges? »

J’dis ça d’même là.

Et tellement vrai : impossible de lire sans la voix du Olivier fâché…

Laisser un commentaire